20 octobre 2011

Un peu de bio dans les cantines : pas à Quessoy ?

Ci-dessous un article passé dans le courrier des maires du 30/09/2011 :                                            
                                                           
MARCHES PUBLICS                                                      
                                                           
Cantines : un décret pour favoriser les produits alimentaires locaux                                                  
                                                           

Le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, Bruno Le Maire, prévoit une modification "avant l'été" de la

réglementation pourpermettre aux cantines scolaires de s'approvisionner auprès de producteurs locaux

                           

"Je souhaite avant l'été 2011 que nous ayons modifié le décret sur les appels d'offres pour que, à offre

égale, on puisse donner un droit de préférence au produit qui a été réalisé localement", a déclaré le

ministre lors d'une conférence de presse, le 19 avril, destinée à saluer l'initiative de l'association du

"Petit producteur".

               

Depuis l'adoption de la loi de modernisation de l'agriculture et de la pêche (LMAP), à l'été 2010,

 les acheteurs publics attenden une réforme du code des marchés publics, notamment de l'article 53.

                             

Un décret en Conseil d'Etat était prévu pour la fin 2010. La nouvelle réglementation doit permettre

d'accorder, à égalité de prix ou à équivalence d'offres, un droit de préférence à l'offre présentée par

des exploitants agricoles, situés à proximité.

                         

 Conformité avec le droit européen et les règles de l'OMC ?

                                                 
Cette mesure concerne l'ensemble de la restauration collective, dont les cantines scolaires.                                              

"C'est un changement majeur dans l'organisation des filières françaises et je pense qu'on peut donner

l'exemple pour toute l'Europe de ces circuits courts et de proximité entre producteurs et consommateurs",

a déclaré le ministre.

Reste à vérifier que les nouvelles dispositions sont bien "conformes au droit de la concurrence européen

et aux règles de l'OMC", notamment, a fait valoir le ministre.

     
                                                           
                                                           
                                                           
                                                           

                Le maire de Quessoy et ses adjoints l'ont donc sûrement lu, et vont pouvoir revoir leur

position sur l'approvisionnement de nos cantines.en produits locaux et respectueux de l'environnement 

                                   

 

                En effet, suite à la diffusion du film "nos enfants nous accuseront" à la salle de Quessoy,

un collectif de parents d'élèves de la communauté de communes de Moncontour s'était réuni pour donner

une suite à cette soirée. Ils ont décidé d'essayer de faire passer le message aux élus pour tenter d'introduire

des produits locaux et issus de l'agriculture biologique dans les cantines.

 

     

                Après quelques réunions avec des élus et des gérants de cantines, il a été proposé d'introduire une

fois par mois des carottes et des pommes dans un menu (plus de value de 50€ par trimestre pour l'ensemble

des 3 cantines); celà parassait peu, mais c'était un début, mais c'était encore trop pour des communes comme

Quessoy ou Plémy. 

                   

               En effet, le conseil municipal de Quessoy a voté contre cette proposition (sauf 6 élus), ils ont sans

doute estimé que les pommes et carottes des producteurs locaux n'étaient pas aussi bonnes que celles fournies

par la grande distribution. 

                               

               Les gouts et les couleurs ne se discutent pas, mais certains parents d'élèves Quessoyais ont estimé

qu'ils avaient leur mots à dire car c'étaient leurs enfants qui siégeaient tous les jours à la cantine.

                             

 

               Ainsi un courrier fut envoyé au maire et à ses adjoints pour leur demander de changer de position,

cette lettre a été écrite et signée par les représentants des parents d'élèves de l'école Ste Anne, de l'école publique

du bourg et de l'école publique de l'Hopital. 

                     

               Les principaux concernés étaient donc pour l'introduction de produits locaux et bio dans les cantines,

mais ça n'est pas eux qui décident, nos élus ont répondu par la négative !

                                 
                                                           

               Il est quand même étonnant que des élus locaux soient contre une proposition qui favorise leurs

 agriculteurs locaux ! 

               Il doit pourtant y avoir des agriculteurs parmi ces élus, ne sont-ils pas solidaires de leurs collègues ?

               Ils doivent pourtant savoir que les petits  agriculteurs ne s'en sortent pas et qu'ils disparaissent petit

à petit, au détriment de nos communes et de l'environnement !

                

Posté par solange slim à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Un peu de bio dans les cantines : pas à Quessoy ?

Nouveau commentaire